Wonder Trina


Trina Robbins est née en 1938, elle est autrice de comics underground et militante féministe.


Elle se définit également comme «herstorien», et aura un rôle déterminant dans la lutte contre l'invisibilisation des femmes dans l'histoire de la bande dessinée. Elle va remettre en lumière de nombreuses autrices oubliées et rappeler qu'au début des années 1950, le lectorat des comics books était majoritairement féminin.

Elle a également tenu une boutique de fringues faits-main, Broccoli, à New York et a côtoyé de nombreuses rock stars. Elle sera d’ailleurs citée dans une des chansons de Joni Mitchell, « Ladies of the canyon ». En 1969, Trina Robbins a participé à la création du costume de Vampirella.


La première anthologie de comics 100 % féminine, Wimmen’s comix, c’est elle !


Elle écrira également, Women and the Comics avec Catherine Yronwode. Publié en 1985, il raconte l’histoire des femmes dans la bande dessinée américaine et a pour objectif de lutter contre l'invisibilisation des femmes.

En effet, si on retrouve plusieurs héroïnes féminines comme Miss Marvel ou Vampirella, pour autant les éditeurs grand public ne travaillent pas avec des femmes.

Les comic books de super-héros dominent le marché des histoires grand public et restent à destination des adolescents et des hommes. Le système de distribution comme les librairies spécialisées empêche également la féminisation du milieu.


Elle sera éditrice de revue, organisatrice de manifestations, puis co-fondatrice en 1994 d'une association d'autrices de bande dessinée, Friends of Lulu, qui disparaîtra en 2011.

Grâce à la bande dessinée underground elle va pouvoir aborder dès les années 1970 des sujets comme le lesbianisme (Sandy comes out), la prostitution (Scarlett Pilgrim) ou les mères célibataires.

D’autres féministes vont critiquer sa manière de dessiner les femmes. Elle assume totalement la représentation qu’elle fait de ses héroïnes en revendiquant « le droit d’être une féministe et de porter du satin rose ».


Toujours active, Trina Robbins annoncera en 2018, espérer mourir « assise devant son ordinateur ».


Trina Robbins a reçu plusieurs prix tout au long de sa carrière dont le plus prestigieux de la bande dessinée américaine en 2013, elle sera ainsi la quatrième femme inscrite au temple de la renommée Will Eisner.



 

Vous pourrez retrouver l'autobiographie de l'autrice Trina Robbins traduite cet automne 202, aux éditions Bliss Comics, Last Girl Standing.

https://www.bliss-editions.com/work/last-girl-standing/


First Print - Un podcast qui s’intéresse à Trina Robbins, l’icône des comics au féminin :

https://podcast.ausha.co/firstprintfra/omnibus-comics-politique-2-5


Un extrait de l’émission Tracks du 17 septembre dernier, sur Arte concernant Trina Robbins :

https://www.arte.tv/fr/videos/105481-000-A/girl-power-dans-les-comics-trina-robbins/